Skip to content

Le monstre de Florence de Douglas Preston et Mario Spezi

3 octobre 2010

Si ce livre était une fiction ce serait un roman aux rebondissements lourd et à l’histoire peu crédible, mais ce n’est pas une fiction ! Ce livre relate un fait divers gravissime et on le referme absolument abasourdi par autant de négligences et estomaqué devant le pouvoir de bêtise de certains hommes.

En 2000 Douglas Preston, auteur américain, s’installe dans la campagne Florentine afin d’y rédiger un roman policier. Il y rencontre Mario Spezi, journaliste florentin de la Nazione spécialiste d’affaire criminelle.

Mario fait découvrir à Douglas une sordide affaire non résolu, le massacre entre 1974 et 1985 de sept couples dans leur voiture au milieu des collines alors qu’ils faisaient l’amour. A chaque fois l’homme est abattu directement dans la voiture tandis que la femme subit des actes barbares et est mutilées. Mario enquête depuis le premier jour sur cette affaire, il a vu chaque scène de crime, réuni des informations par centaine, interrogé de très nombreuses personnes, a tel point qu’il est surnommé le monstrologue.

Douglas,  fasciné par cette affaire, et Mario décide de reprendre l’enquête et de révélé tout ce qui a été fait jusqu’alors.

On comprend vite en lisant ce livre que la vérité intéresse peu la police et la justice et que le premier coupable sera le mieux. Les négligences s’accumulent (scène de crime non protégée, preuves perdues, analyse non faite,…).

Un tel amateurisme est à peine compréhensible, l’évidence est niée. Cette affaire sera l’occasion de bataille entre services, de petites vengeances personnelles, de tentatives de corruption, de thèses fumeuses et non étayées sur une soi-disant secte sataniste. Des personnes misent en causes à tort ne s’en relèverons pas, un accusé à tort se suicide, des réputations seront salies à jamais.

Ce livre raconte un véritable fiasco judiciaire jusqu’à l’absurde où le juge base son dossier sur les propos diffamatoires et dangereux d’une voyante déjà condamnée pour escroquerie. La liberté de la presse est bafouée, la présomption d’innocence n’est plus qu’un concept, les pires méthodes sont utilisées.

L’enquête de Douglas et Mario dérange, il ne colle pas à la thèse officielle car eux recherche la vérité et cela gène au plus haut point. A tel point que Mario sera lui-même accusé d’être le monstre et incarcéré quelques mois ! Quant à Douglas il devient persona non grata en Italie !

Autant d’inconstance, autant d’acharnement depuis plus de 20 ans ont donné un résultat regrettable : aujourd’hui 14 crimes restent impunis, 14 familles sans réponse.

Je remercie chaleureusement et les Éditions de l’Archipel pour l’envoi et la découverte de ce livre.

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. 4 octobre 2010 12 h 55 min

    lu également en partenariat,
    pas trop aimé… le style de Preston, je le préfère avec Child.

    vrai que cette effroyable affaire a été très mal menée par les autorités, mais que dire d’un journaliste qui vient piétiner les scènes de crime… sans parler de l’écrivain…

    • 4 octobre 2010 14 h 04 min

      Je te rejoins parfaitement concernant l’attitude du journaliste, son attitude et ses accusations m’ont fait penser à la responsabilitée des journalistes et notament aux dérives (et drames…) que cela peu engendrer comme dans l’affaire Grégory.

  2. leslivresdegeorgesandetmoi permalink
    4 octobre 2010 14 h 15 min

    il s’agit du roman ou d’un document ?

  3. leslivresdegeorgesandetmoi permalink
    4 octobre 2010 15 h 08 min

    merci !!! mon homme aime bien les romans de Preston and Child, mais je ne suis pas sûre qu’un doc lui plairait, je ne voulais pas me tromper… merci encore !

Trackbacks

  1. Jeu – concours "littératures criminelles : de la réalité à la fiction" en partenariat avec Myboox. Les résultats ! | Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :