Skip to content

Triptyque de Karin Slaughter

4 octobre 2010

2006, Atlanta une jeune prostituée est retrouvé par l’inspecteur Michael Ormewood la langue arrachée d’un coup de dents. Ce meurtre ressemble étrangement à la mort d’une jeune fille survenu 20 ans plus tôt pour lequel John Shelley a fait 20 ans de prison.

Le roman alterne entre le récit du crime de 1986, la vie actuelle de John entre boulot minable, contrôle judiciaire et perte de repère et l’enquête sur la mort récente de la jeune prostituée. On comprend très vite que tout ce petit monde est lié et que le passé cache bien des secrets et des injustices.

L’enquête sur la mort de la jeune prostituée est menée par Will Trent, agent du FBI détaché auprès des enquêteurs d’Atlanta, et Michael Ormewood. Trent, agent complexé par sa dyslexie et ses difficultés à lire, est taciturne, renfermé et très observateur. Il vit une relation tumultueuse mi amoureuse mi amicale avec Angie policière au service des mœurs infiltrée dans le milieu des prostitués.

Angie va rencontrer John et tenter de comprendre son passé. Très vite les fils se rejoignent et le véritable meurtrier est annoncée, le roman tient plus d’une traque pour faire éclater la vérité aux yeux de tous que d’une réelle enquête.

Les personnages sont trop caricaturaux à mon gout, Angie violée et martyrisée durant son enfance qui devient flic aux mœurs et s’infiltre dans le milieu de la prostitution, Trent qui a le corps marqué  de cicatrices à l’image de ses blessures de l’âme, John ex-taulard torturé, violé mais sans haine…

Ce livre se lit un peu comme on regarde un polar, une fois pris dedans on veut connaitre la fin toutefois il ne me laissera pas un souvenir impérissable. Un plaisir à la lecture mais vite oublié, parfait pour un bon moment noir sans plus de prétention.

je remercie chaleureusement  et les éditions  pour l’envoi et la découverte de ce livre.

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 21 mai 2013 19 h 57 min

    Au contraire de toi, j’avais adoré ce tome. Le retournement de situation concernant Ormewood, m’avait mis une grosse claque. Et j’adore Will 🙂

    • 22 mai 2013 17 h 57 min

      J’aime Will depuis ma lecture de Génésis comme quoi j’ai bien fait de continuer à découvrir les écrits de cette auteur.

Trackbacks

  1. Genesis de Karin Slaughter | Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :