Skip to content

Meurtres au potager du Roy de Michèle Barriere

18 novembre 2010

Versailles, 1683, la mode est aux jardins fleuris et potager. La cours raffole des légumes primeurs. Dans les jardins du roi puis dans le quartier de Pincourt (quartier des maraichers) à Paris des jardiniers sont assassinés et des champs de melons vandalisés. La Quintinie, directeur des jardins potagers et fruitiers du roi charge Benjamin Savoisy, premier jardinier du potager, de faire toute la lumière sur ces faits. Son enquête le mènera des coulisses de Versailles aux faubourgs de Paris en passant par la Hollande et l’Angleterre.

L’enquête policière, somme toute assez simple, n’est ici que prétexte à nous entrainer dans un voyage dans l’histoire et la gastronomie du XVIIème siècle. Seul le récit est fictif, les lieux et les protagonistes sont, pour la plupart, bien réel et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce roman. Au fil des pages l’arome des mets nous envahi, les sculptures de fruits et légumes nous éblouissent, nous vivons au sein de la cuisine entre euphorie, concentration et précipitation.

Ce livre met particulièrement en avant l’importante de la gastronomie à la cours d Roi, véritable fierté et outil de renommé pour notre pays.

Ce roman est agrémenté d’une biographie de nombreux personnages rencontrés dans le livre. Jean-Baptiste de La Quintinie (1626-1688), directeur des Jardins Potagers et Fruitiers du roi. Nicolas de Bonnefons, valet de chambre de Louis XIV, auteur de deux ouvrages : Le Jardinier François (1651) détaillant tous les fruits et légumes qu’un homme de qualité doit avoir dans son jardin et Les Délices de la campagne (1662). Ces deux livres illustrent l’engouement de l’aristocratie pour les jardins et sont annonciateur de la nouvelle cuisine du XVIIème siècle. Charlotte-Elisabeth de Bavière dite la Palatine (1652-1722), détestant la cour et ses frivolités et se réfugiant dans les livres. Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) auteur des Eléments de botanique ou méthode pour connaître les plantes (1694). Nicolas de Blégny (1646-1722) véritable escroc et charlatan, faux chirurgien et faux médecin ayant laissé de nombreux écrits,…

Vous découvrirez également des compléments d’information sur la cuisine au temps de Louis XIV,  une bibliographie de livres de cuisinier et un carnet de recettes vous permettant de réaliser du Potage à la Reine, des Œufs à la Négligence, des maquereaux à la matelotte du Vin des Dieux… et bien d’autres choses encore !

Benjamin repartit vers le Potager en sifflotant. Le roi ne mourrait pas de ne pas avoir de melons à son souper. Comment Caumont pouvait-il se mettre dans un état pareil pour de si petites choses ? Ce monde n’était décidement pas le sien.

A Montpellier, il avait découvert les herbiers collectés par des botanistes ayant fait le voyage vers l’Amérique et s’était émerveillé avec un de ses camarades de l’époque, Joseph Pitton de Tournefort, passionné de botanique, de l’incroyable diversité qu’offrait la nature. Où étaient les grands horizons, les terres inconnues dont il avait tant rêvé ? Comment supporter les afféteries des gens de cour, leur goût des futilités alors que l’univers offrait les plus grandes aventures ? Il s’imagina, l’espace d’un instant, penché sur une fleur dont personne n’avait encore respiré les suaves fragrances. Il se voyait la rapporter triomphalement d’un de ces pays mystérieux de l’Insulinde ou des Mascareignes. On l’appellerait la Benjamina en son honneur et il ne tarderait pas à repartir vers d’autres explorations et d’autres succès. Comment pouvait-on préférer à de si nobles activités la préparation d’un potage, d’un ragoût fussent-ils servis à la table du plus puissant  monarque d’Europe ?

Quand il avait appris que plusieurs centaines de personnes étaient affectées au service de la Bouche du Roi, il n’avait pas voulu le croire. Manger était-il l’occupation la plus importante à Versailles ? Non, lui avait répondu ingénument Ninon, préparer la guerre passe avant tout.

12 commentaires leave one →
  1. 18 novembre 2010 20 h 35 min

    J’ai lu Natures mortes au Vatican du même auteur, et j’avais bien aimé ^^ Tous ces autres livres sont dans ma wish list =D

    • 18 novembre 2010 20 h 50 min

      Je ne l’ai pas encore lu mais il est dans ma wish-list par contre j’ai lu meurtre à la pomme d’Or qui se passe au Moyen-Age.

  2. 18 novembre 2010 21 h 51 min

    J’ai Meurtre à la pomme d’or dans ma PAL… J evais m’y mettre bientôt…
    Versailles… Ca me tenterait bien !
    As-tu lu Jean François Parot ? J’adore ses descriptions de repas et de composition de repas…

    • 19 novembre 2010 12 h 01 min

      J’ai lu la série « Nicolas le Floch » de J-F Parot et c’est toujours passionnant ! La precision historique de ces livres est passionnante.

  3. 20 novembre 2010 9 h 58 min

    Bonjour
    Les 1200 recettes issues de «LA CUISINE POUR TOUS» le livre de Ginette Mathiot paru en 1955, sont rassemblées sur un site parfaitement désintéressé: http://WWW.SAPIDE.FR
    Merci d’y jeter un coup d’œil et de le faire connaître si vous le jugez utile.
    Bien à vous
    G.

  4. 21 septembre 2011 8 h 08 min

    Intéressant surtout dans une époque où on n’étudie plus que de loin l’histoire de notre pays.

    • 21 septembre 2011 10 h 47 min

      votre visite et votre commentaire me permettent de partir à la découverte de votre blog Littérature et Histoire, un thème que j’affectionne particulierement !

Trackbacks

  1. Salon du livre 2011 #3 : polar et thriller « Mes petites idées
  2. Salon Saint-Maur en poche le 23 et 24 juin 2012 « Mes petites idées
  3. Salon Saint-Maur en poche le 22 et 23 juin 2013 | Mes petites idées
  4. Saint-Maur en poche le 18 et 19 juin 2016, courez-y ! | Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :