Skip to content

La coupure d’Erika Wagner

2 février 2011

Voici avec beaucoup de retard ma chronique sur La Coupure de Erica Wagner aux éditions Au-delà du raisonnable. Pourquoi tant de retard… et bien car, pour la première fois, je ne sais pas quoi penser de ce roman. Je l’ai aimé sans l’aimé, j’ai eu envie de le refermer de nombreuses fois tout en étant attiré par lui, je le trouve beau et sensible et en même temps froid et distant.

Je vous présente d’avance mes excuses pour ce billet qui va surement vous sembler décousu…et je tiens à m’excuser auprès de BOB pour ce retard.

Janet pensait être orpheline depuis bien longtemps et n’a aucun souvenir de sa mère. Lorsqu’un notaire la convoque, toute sa vie vole en éclat. Ce deuil sur lequel elle c’est construite n’existe pas, sa mère vient seulement de mourir et lui lègue une maison sur la côte anglaise. Janet femme posée, réfléchie va tout d’un coup suivre son instinct, elle ne peu pas attendre, elle doit partir de suite découvrir ce lieu, comme si c’était viscéral. Sur place, dans cette maison où elle pensait se retrouver seule un homme est la, Tom.

L’écriture de ce livre est très belle, presque chantante, parfois poussé à l’extrême au point que la sophistication du texte empêche parfois le « lâcher prise » nécessaire pour se plonger au cœur de l’histoire. J’ai eu l’impression tout le long du livre d’admirer le texte, d’apprécier le choix des mots mais de rester en surface.

L’auteur attache une importance particulière à la psychologie de ses personnages, elle les rend vivants, leurs blessures et souffrances nous sautent au visage, ils en deviennent oppressant. Ce roman par ses personnages, par l’ambiance du lieu très peu décrite que j’ai donc imaginé brumeuse, froide et mystérieuse a quelques choses de gothique.

Je vous conseille la lecture de ce livre, car il ne m’a pas laissé indifférente et revient régulièrement à ma mémoire par les différentes pistes qu’ils ouvrent sur les lien du sang et la filiation.

Je remercie chaleureusement  et Les éditions au-delà du raisonnable pour l’envoi et la découverte de ce roman.

Le site de l’auteur : ici.

Publicités
8 commentaires leave one →
  1. 2 février 2011 15 h 43 min

    mmmhhhh, intrigant mais ton avis me laisse perplexe…

    • 2 février 2011 16 h 32 min

      Je comprends qu’il te laisse perplexe etant donné que la lecture même de ce livre me laisse un avis ambivalent…

  2. Yspaddaden permalink
    2 février 2011 22 h 10 min

    Je l’ai aussi dans ma PAL. Tout ce que j’ai lu à son propos depuis quelques temps m’a donné envie de le lire, et ton billet aussi.

  3. 7 février 2011 15 h 47 min

    Je serai intéresse par la lecture de ce livre voyageur

    • 7 février 2011 16 h 18 min

      Je te l’envoi avec plaisir Achille, je te contacte par mail pour obtenir ton adresse.

  4. 12 mars 2011 15 h 34 min

    presque fini ce livre, aussi perturbé que toi…. chronique ce week end probablement… merci de cette expérience. Est ce que je te le retourne ou souhaites tu que je l’adresse a quelqu’un d’autre ? à qui ?

    • 12 mars 2011 19 h 04 min

      Je suis ravie que l’expérience t’ai plu, je lirai ta chronique avec plaisir. Pour l’instant aucun inscrit pour le lire donc renvoi-le moi directement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :