Skip to content

Inspirations d’actualités #2

4 juin 2011

L’actualité file et défile, une info en chasse une autre, un scandale fait oublier le reste du monde, tout va vite, les brèves tombent il faut être réactif, le tourbillon nous entraîne, photos, témoins, images, interviews, experts, politiques, débats, réactions et cela sur tout support : site internet, twitter, presse, tv…on ne sait plus où donner de la tête, les faits nous dépasse, l’information continue coûte que coûte, les « spécialistes » défilent de médias en médias, chacun son avis, sa version, sa légitimité… Tout cela me donne le tournis !

Afin de se poser un peu je vous propose un nouveau rendez-vous hebdomadaire, une sélection de livres en rapport avec les grands thèmes de  l’actualité de la semaine, permettant de la voir sous un autre angle, loin de l’instantané et de la précipitation.

Semaine du 30 mai au 4 juin 2011 :

L’adversaire, d’Emmanuel Carrère

En 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants et ses parents avant de tenter en vain de se suicider.

Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L’enquête a révélé qu’il n’était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu’il n’était rien d’autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d’être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

Je suis entré en relation avec lui, j’ai assisté à son procès. J’ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d’imposture et d’absence. D’imaginer ce qui tournait dans sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu’il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d’autoroute ou dans les forêts du Jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m’a touché de si près et touche, je crois, chacun d’entre nous.  (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Faut-il avoir peur du nucléaire ? de Claude Allègre

Ce livre se veut une opération citoyenne. Claude Allègre nous explique pourquoi l’électricité produite par le nucléaire est une bonne solution, à condition d’être rigoureux dans la contrôle de la sécurité et de progresser dans la gestion des déchets.

Avec l’accident de la centrale de Fukushima, nous sommes passés très rapidement de la compassion à l’angoisse. L’évènement laissera des traces, l’opinion mondiale, et donc française, retiendra pour l’essentiel l’impossibilité de tout prévoir et, surtout, l’inanité du dogme d’infaillibilité des ingénieurs et de tous ceux qui les contrôlent.
La peur du nucléaire n’est-elle donc plus un mythe ? Le petit monde fermé du nucléaire civil est affligé de deux maux : une arrogance technicienne et un piètre souci de transparence à l’égard de l’opinion publique. La catastrophe sismique qui frappe le Japon donne aujourd’hui, de façon un peu indécente, de nouveaux arguments à ceux qui, en France ou ailleurs, veulent sortir du nucléaire.
Claude Allègre répond à toutes nos questions. Il nous explique ce qu’est l’énergie atomique et nous décrit le fonctionnement d’une centrale. Il nous parle des énergies nouvelles photovoltaïques, éoliennes ou bien encore géothermiques qui sont toutes intéressantes mais qui ne couvriront jamais au mieux que 10 % de nos besoins. Il nous informe de l’extraction du grès et des schistes bitumineux qui sont des combustibles d’avenir. Le bon sens alors guiderait la conduite à tenir : prospecter pour connaître les réserves, développer des technologies permettant une exploitation préservant l’environnement. Mais « Monsieur tout le monde » se méfie des « nucléocrates » et se pose, à juste titre, beaucoup de questions. (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Quand la Syrie s’eveillera… de Richard Labévière et Talal Al Atrache

Peu de Français sont capables de situer sans hésiter la Syrie sur une carte. Encore moins nombreux sont ceux qui connaissent son histoire. Régulièrement présenté par les médias occidentaux comme une sorte de dictature ubuesque appartenant à « l’ axe du mal », ce pays carrefour des civilisations égyptienne, perse, grecque, romaine, byzantine et turque fut pendant une trentaine d’années sous administration française. La Syrie demeure également l’un des berceaux de la chrétienté où vivent, dans une totale liberté de culte, près de 2 millions de chrétiens. Ce pays est en effet l’un des rares Etats arabes laïcs à garantir un égal accès aux fonctions publiques et privées à tous ses citoyens, hommes et femmes, quelle que soit leur confession. Fruit de nombreuses années de reportage sur le terrain, de sources inédites et d’entretiens exclusifs avec des témoins capitaux, dont le président Bachar al-Assad, ce portrait de la Syrie d’aujourd’hui nous offre un éclairage original sur la situation actuelle du Proche-Orient. De la naissance du nationalisme arabe et de la création d’Israël à l' » héritage piégé  » d’Hafez al-Assad et aux conséquences de la chute de Bagdad en 2003, les auteurs nous révèlent aussi comment l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri a favorisé une tentative de renversement du régime syrien et comment la « guerre mondiale contre le terrorisme » a ajouté au chaos mondial. Néanmoins, la Syrie est incontestablement redevenue le pays pivot du Proche-Orient : il était temps de mieux le connaître.  (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Double faute de Lionel Shriver

Un soir, à New York, lors d’un match de tennis improvisé, Willy rencontre Eric. Elle est joueuse professionnelle, battante et accrocheuse, il est tennisman dilettante mais étonnamment doué. Entre eux, c’est le coup de foudre. Ils se marient. Et les difficultés commencent.
Car la douceur des débuts dans l’Upper West Side fait bientôt place à la compétition. Une rivalité professionnelle et amoureuse acharnée, jusqu’à l’ultime balle de match, ce moment décisif où aucune faute n’est plus permise et où Willy aura à faire un choix crucial.

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 4 juin 2011 11 h 28 min

    Jsuis vraiment fan de ton nouveau rendez vous ! =)

    J’espère que tu vas continuer longtemps…

    « L’adversaire » rejoint ma wish-list, merci !

    • 4 juin 2011 21 h 06 min

      Merci ! Je suis ravie si cela te plais, l’actualité est tellement intense que je pense avoir le la matière pour un moment !

  2. 4 juin 2011 16 h 19 min

    Moi en ce moment je pense beaucoup à « Sexus Politicus » qu’il faudrait que je recherche au fond du carton où il doit se trouver…

    • 4 juin 2011 21 h 08 min

      Tout a fait d’actualité ! Si tu me le permets je l’ajoute à ma prochaine sélection.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :