Skip to content

Inspirations d’actualités #4

25 juin 2011

Semaine du 20 au 25 juin 2011 :

 

Histoire du Baccalauréat de Marie-Odile Mergnac et Céline Rénaudin

Au Moyen Âge, un bachelier, c’était un jeune homme aspirant à devenir chevalier. Mille ans plus tard, les dragons à terrasser ne sont plus que de papier et la bravoure ne se démontre qu’à la pointe du stylo… Au départ conçu comme le premier grade universitaire et jugé par des professeurs d’universités, le baccalauréat est désormais perçu par la plupart des élèves comme le diplôme sanctionnant leurs études secondaires et confirmant (ou non) leurs qualités. D’une trentaine de bacheliers par an dans les années qui suivaient sa création à plus de 600 000 aujourd’hui, il est passé du statut d’un parchemin qui ne servait pas à grand-chose et pas à grand monde à celui de fourches caudines au passage obligé. À l’occasion de la 200e promotion de bacheliers en juin 2009, cet ouvrage brosse l’histoire de ce colossal monument éducatif. Les enseignants y retrouveront quand et comment leur matière y est apparue, l’importance qu’elle y a prise et l’évolution des systèmes de notation et de rattrapage. Les élèves y découvriront les modalités, tantôt plus simples, tantôt plus complexes, des épreuves à subir. On détaille aussi l’ouverture du baccalauréat aux filles, les records, les fraudes… Bref : tout ce que vous vouliez savoir sur le bac (et même plus) est rassemblé ici ! (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Virus de Robin Cook

Los Angeles. Dans un centre médical, huit personnes meurent : le directeur et sept patients, emportés par un virus inconnu. Le CDS, organisme hautement spécialisé dans le combat contre les maladies contagieuses, confie l’enquête à l’un de ses médecins, Marissa, qui, très vite, va se retrouver en plein cauchemar. Le virus est extrêmement dangereux, une véritable peste noire venue d’Afrique, plus terrible que celle du Moyen Age. Mais, inexplicablement, il ne sévit que dans les centres médicaux. Au fur et à mesure que Marissa progresse dans son enquête, une hypothèse s’impose à son esprit… et elle est effrayante !Marissa, en première ligne, affrontera tous les dangers et devra user de toutes ses armes pour faire connaître la vérité. (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Les vacances de Monsieur Hulot de Jean-Claude Carrière et Jacques Tati, illustré par Pierre Etaix

Jan-Claude Carrière venait tout juste de publier son premier roman (Lézard, Robert Laffont, 1957) quand il a relevé le pari de transformer Les Vacances de M. Hulot et Mon Oncle en romans. Ce furent les premiers pas dans le cinéma d’un futur grand scénariste. Pierre Etaix, alors premier assistant de Jacques Tati, illustra les deux livres. Sa rencontre avec Jean-Claude Carrière sera le début d’une longue collaboration. (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

La Guerre de l’ombre des Français en Afghanistan 1979 – 2011 de Jean-Christophe Notin

Officiellement, la France n’est pas en guerre en Afghanistan.
Officieusement, c’est une autre histoire commencée il y a plus de trente ans : par deux fois, des Français sont venus aider au renversement d’un régime et à l’installation d’un autre. Les premiers, arrivés après l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS en 1979, ne portaient pas d’armes, mais des médicaments, de la nourriture, de l’argent. Ceux qu’on appelait les French doctors côtoyaient d’anciens coopérants, des journalistes, des intellectuels, des aventuriers et de discrets agents du renseignement. Seuls, ils ont été les acteurs d’un Grand Jeu dont les fils allaient de Moscou à Washington, de Paris à Islamabad, en passant par Téhéran. Les seconds sont des soldats et toujours des agents secrets engagés dans une coalition internationale pour chasser les Taliban et al-Quaida, puis reconstruire un pays exsangue et le protéger, missions qui font aujourd’hui s’interroger.
Ce sont ces années d’un lien unique entre deux pays sans histoire commune que Jean-Christophe Notin raconte. Grâce à des archives inédites, des sources confidentielles et 250 témoignage recueillis dans le monde entier, l’auteur retrace à la fois le geste humanitaire, la guerre interminable sur le terrain, celle des diplomates et des politiques qui se joue dans les coulisses, et celle que mènent les services secrets et les militaires français. (résumé éditeur)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :