Skip to content

Une question de priorité…féminine

12 juillet 2011

Une pétition nommée Que les hommes et les femmes soient belles ! vient d’être lancée pour en finir avec la règle qui veut que “le masculin l’emporte sur le féminin”.

Cette règle de grammaire apprise dès l’enfance sur les bancs de l’école façonne un monde de représentations dans lequel le masculin est considéré comme supérieur au féminin. En 1676, le père Bouhours, l’un des grammairiens qui a œuvré à ce que cette règle devienne exclusive de toute autre, la justifiait ainsi : « lorsque les deux genres se rencontrent, il faut que le plus noble l’emporte. » ”

Les auteur(e)s de cette pétition demandent à l’Academie Française “de considérer comme correcte cette règle qui dé-hiérarchise le masculin et le féminin et permet à la langue une plus grande liberté créatrice”.

Je ne suis pas une féministe acharnée toutefois en tant que femme il me semble évident qu’il y a de gros progrès à faire dans le domaine de l’égalité homme-femme mais quand je lis  une telle pétition j’ai simplement envie de rire…. Voir de pleurer !

Les femmes subissent des discriminations dans le monde du travail (différence de salaire, refus d’embauche pour cause d’hypothétique maternité, dévalorisation, présence moins importante dans les conseils d’administration…). Les femmes subissent la honte et parfois la suspicion lors d’agression sexuelle. Les femmes sont victimes de violences (au même titre que les hommes) conjugales… je pourrai continuer cette liste encore longtemps…

Mais aujourd’hui ce qui préoccupe certaines femmes c’est l’impression d’être infériorisée car le masculin l’emporte, et oui la grammaire, cette garce, est sexiste. Alors demain, moi, en tant que femme, je revendique que fauteuil devienne féminin et chaise masculin ! Pourquoi le beau fauteuil en cuir, celui ou Mr fume son havane (comment ça c’est cliché ?) est masculin et la simple chaise sur laquelle madame s’assoit pour éplucher les patates (oui oui encore un) est de genre féminin ? Je me sens infériorisée dans mon rôle d’éplucheuse de patate !

Peut-être tout simplement parce que pour nous comprendre nous devons utiliser un langage codifié, et qu’établir un code signifie faire des choix et mettre en place des règles. Alors oui effectivement l’argument du père Bouhours n’est pas très gentil gentil pour les femmes mais est-ce vraiment prioritaire, aujourd’hui, de s’en prendre à un argument de 1676 ? N’y a-t-il pas des combats plus urgent, et plus large :

–          l’excision des fillettes dans certains pays

–          la lutte contre l’IVG des fœtus de sexe feminin en Inde

–          la lutte contre le poids des pères et frères sur certaines filles

–          l’accès simplifié à la contraception pour les jeunes filles,…

Je trouve ce genre de combat aussi puéril que les témoignages de femmes offusquées que le serveur pose la bière devant Mr et le lait fraise devant Madame parce que c’est elle qui ont commandé la bière… Et oui certains « us » ont la vie dur mais dans le fond est-ce si gravee au vu de tout les combats d’importances à mener ?

Je ne suis pas sûr que ce genre de pinaillage  mettent le combat féministe à l’honneur, et pour le coup connerie mérite bien son genre.

Publicités
14 commentaires leave one →
  1. 12 juillet 2011 13 h 03 min

    Je comprends ta position et bien sûr qu’il y a des sujets infiniment plus graves…mais pour le coup, je ne suis pas d’accord avec toi sur cette revendication 🙂 Je me suis toujours considérée comme féministe, et dès que j’ai appris cette règle, je l’avais trouvée injuste. Certes, on peut considérer ça comme du pinaillage, mais ce qu’il faut voir c’est que c’est un symbole représentatif du fait que nous vivons dans un monde d’hommes, façonné par les hommes pour les hommes…Or on le sait, souvent pour lutter contre quelque chose, on doit s’attaquer à ses symboles ! Et que dire d’un symbole qui enseigne à l’école – donc aux petite garçons – que le masculin l’emporte en grammaire parce que le masculin est supérieur au féminin ?

    • 12 juillet 2011 13 h 10 min

      Je pense que l’on peu enseigner cette regle grammaticale en la distinguant d’un fait généralisé. Bien entendu entendre « le masculin est superieur au féminin » est brutal mais entendre « en matière grammaticale le masculin l’emporte lorsqu’une phrase inclus les deux genres » est tout autre.

      Je te rejoins sur le fait qu’il faille s’attaquer au symboles et ce dans beaucoup de domaine.

  2. 12 juillet 2011 13 h 04 min

    * Petits garçons, évidemment, lol;

  3. 12 juillet 2011 13 h 29 min

    Je suis d’accord avec toi, les règles de grammaire sont des règles ancestrales, on a appris à écrire et à parler comme ça, je ne vois pas pourquoi en 2011 on recommencerait tout !
    (Et puis, y’en a qui ont déjà du mal à écrire comme il faut avec des règles vieilles de 350 ans, si on leurs change tout, imagine le carnage encore plus horrible qu’aujourd’hui sur Facebook ou Skyblog !)

  4. 12 juillet 2011 13 h 31 min

    Un bien beau billet, et je partage en tous points ton avis 😉

  5. petit chef permalink
    12 juillet 2011 19 h 33 min

    Je dirais qu’effectivement il y a d’autres combats à mener que celui-ci…
    Mais je puis vous assurer qu’en tant qu’homme, j’ai l’impression que vous en avez gagnés bien d’autre, à tel point que je dirais que le sexe faible ne sera bientôt plus celui auquel on pense.

    • 12 juillet 2011 19 h 41 min

      Attention petit chef ne parle pas de sexe faible ! Ce qui compte est l’égalité 🙂

  6. 13 juillet 2011 16 h 55 min

    Je constate que je suis en minorité 😀

    L’argument de « c’est une règle ancestrale » me gêne affreusement…Je rappelle qu’il n’y a encore pas si longtemps les femmes devaient demander la permission à leur mari pour travailler et ouvrir un compte en banque..Imaginez si au moment d’abolir cette règle on avait dit  » ah mais non mais c’est une régle ancienne, établie depuis longtemps, on ne va pas tout chambouler  » 🙂

    Sinon, il n’y a bien que les hommes pour penser que nous avons presque atteint l’égalité, lol ! Tout au plus est-on à la moitié du chemin, et encore, je ne parle que des sociétés occidentales.

    • 13 juillet 2011 17 h 22 min

      Effectivement l’argument « règle ancestral » revient à contester toute évolution. je lui préfères l’argument d’un langage codifié necessitant des règles et donc des choix.

      L’égalité ne me semble pas atteignable (par des contraint physique par exemple) mais le but me semble le vivre ensemble, dans le respect et sans la hierarchisation d’un genre par rapport à l’autre.

  7. 13 juillet 2011 19 h 58 min

    Alors là je suis entièrement d’accord avec toi…D’ailleurs en lisant le début de ton billet je ne savais pas encore ta position et j’étais entrain de me dire non, pas Delphine, elle va pas nous sortir quand même qu’elle défend cette cause et puis…ouf, merci pour ce petit coup de gueule.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :