Skip to content

Inspirations d’actualités #8

23 juillet 2011

Semaine du 18 au 23 juillet 2011 :

Lucian Freud, l’atelier (catalogue d’exposition) de Cécile Debray

Mon travail est purement autobiographique.
Il n’y est question que de moi et de ce qui m’est proche. C’est une tentative de mise en mémoire. Je travaille à partir des gens qui m’intéressent, qui m’importent, à qui je pense, dans le décor des pièces que j’habite, que je connais. J’invente mes tableaux à partir des gens, et je travaille plus librement quand ils sont là.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Rumeurs : le plus vieux média du monde de Jean-Noël Kapferer

On trouverait des vers de terre dans les hamburgers ; le rapport sur la mort de Kennedy ne dirait pas «tout»; des jeunes femmes disparaîtraient dans l’arrière-boutique de certains commerçants, etc. Les rumeurs sont partout. Vraies? Fausses? Quand naissent-elles? Comment circulent-elles ? Qui les propage? Jean-Noël Kapferer, à l’aide de nombreux exemples que chacun connaît, explique ce phénomène à la fois familier et curieusement encore peu connu. Il analyse l’utilisation des rumeurs en politique, dans la concurrence entre entreprises, dans la vie des stars et dans la vie quotidienne. Enfin, il explore les réactions possibles: peut-on éteindre une rumeur ? (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils

Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamiry Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane. Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer… (résumé éditeur)

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Dettes et monnaies de singe, un système économique à renouveller de Hubert Rodarie

Le Macbeth de Shakespeare rencontre trois sorcières qui lui prédisent qu il deviendra roi. Dès lors, il n’aura de cesse d’assassiner tous ceux qui se trouveront sur le chemin du trône. Trois sorcières hantent également les marchés financiers. Le monde les a écoutées. Et il a cru devenir roi, c’est-à-dire riche et promis à un développement sans limite. Pour réaliser sans tarder leur prophétie, le monde cède à trois tentations et se persuade que 1) les déséquilibres conduisent au développement économique ; 2) la dette crée toujours de la richesse ; et 3) tous les risques sont calculables. Cet ouvrage analyse le dérapage de l économie réelle, fruit de l’installation délibérée de déséquilibres dans son organisation internationale. Il met en évidence ce que l’on pourrait appeler la tentation de Macbeth : s’extraire de la réalité et vouloir à tout prix atteindre dans l’instant ce que l’on estime être le but ultime. L’auteur propose un changement de regard pour réintroduire dans la vie économique une conception du temps et du futur plus réaliste. Ces nouveaux paradigmes permettront aux professionnels et aux autorités de trouver des mesures adaptées au niveau de chacune de leurs organisations pour y réintroduire réalisme et mesure. (résumé éditeur)

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 26 juillet 2011 11 h 42 min

    Les vacances d’un sérial killer me tente beaucoup. Ca a l’air franchement génial!

    • 26 juillet 2011 11 h 43 min

      Il est dans ma wish-list ! J’en ai entendu beaucoup de bonne critique notamment lors de l’émission cercle polar.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :