Skip to content

Ma rentrée littéraire 2011

25 août 2011

Cette année  plusieurs centaines de livres vont déferler chez nos libraires ! Bien évidement certains blockbusters assurant à leurs éditeurs et auteurs un hiver au chaud, certains attendu chaque année en septembre telle une vielle routine mais surtout des centaines de livres plus discrets dont l’histoire et peut être le succès se ferra via le bouche à oreilles, la presse, les lecteurs eux-mêmes.

Pourquoi ce livre plutôt qu’un autre ? Comment choisir ? J’aime farfouiller dans les librairies, toucher les livres, être attirée par une couverture, un résumé mais beaucoup de mes choix de lecture se font aussi via les médias et les blogs que je lis et que je considère comme “valeur sur”.

Mes principaux médias prescripteurs : Cercle polar, le Masque et la plume, Alibi

Mes principaux blogs prescripteurs : Delphine’s Book & more, Yspaddaden, News Book, Bibliofolie

Pour cette rentrée voici mes premiers repérages :

Room de Emma Donoghue – éditions Stock

Sur le point de fêter ses cinq ans, Jack a les préoccupations des petits garçons de son âge. Ou presque. Il ne pense qu’à jouer et à essayer de comprendre le monde qui l’entoure, comptant sur sa mère pour répondre à toutes ses questions. Cette mère occupe dans sa vie une place immense, d’autant plus qu’il habite seule avec elle dans une pièce unique, depuis sa naissance. Il y a bien les visites du Grand Méchant Nick, mais Ma fait tout pour éviter à Jack le moindre contact avec ce personnage. Jusqu’au jour où elle réalise que l’enfant grandit, et qu’elle ne va pouvoir continuer longtemps à entretenir l’illusion d’une vie ordinaire. Elle va alors tout risquer pour permettre à Jack de s’enfuir.

Mais l’enfant va-t-il réussir à trouver des repères loin de leur univers ? Quel accueil lui réservera le monde extérieur, lui l’enfant né de la captivité d’une femme ? (résumé éditeur)

Bienvenue à Oakland de Eric Miles Willianson – éditions Fayard

États-Unis, de nos jours. T-Bird Murphy, la quarantaine, fils d’immigrés irlandais, se terre dans un box de parking. On le soupçonne d’un crime qu’il n’a peut-être pas commis. Incarnation du quart-monde occidental, T-Bird écrit sa rage. Un long monologue intérieur, animé par les figures de son passé, qui vient tromper sa solitude et mettre des mots sur la violence de l’exclusion. T-Bird a grandi dans le ghetto noir et mexicain d’Oakland, une ville industrielle qui rejette les Noirs, les Chicanos et les Blancs pauvres vers les décharges, sur les bords pollués de la baie de San Francisco. Pour faire mentir le destin, il a sacrifié à la sainte trinité : études, mariage et consommation. Il a fait tous les petits boulots, vécu dans les pires conditions. Mais on n’a jamais voulu voir en lui que l’enfant de ses origines, fauteur de troubles en puissance. Renvoyé à sa misère et du fond du chaos qui l’a englouti, il revendique la déchéance comme nouvelle forme de liberté, et la solidarité comme espérance de dignité. (résumé éditeur)

Jayne Mansfield 1967 de Simon Liberati – éditions Grasset

« Aux basses heures de la nuit, le 29 juin 1967 sur un tronçon de la route US 90 qui relie la ville de Biloxi à la Nouvelle Orléans, une Buick Electra 225 bleu métallisé, modèle 66, se trouva engagée dans une collision mortelle. »
Au moment où le roman s’ouvre, cette voiture n’est plus que tôle froissée, métal écrasé, vitres explosées… Au sol, un chihuahua mort, une mèche blonde peroxydée, des flaques d’huile, de l’essence, du sang. Tout près, un gigantesque camion de dix-huit mètres, cause de l’accident. La scène se passe en Louisiane. Dans cette Buick broyée se trouvait une femme, une « Hollywood movie star » de trente-quatre ans, danseuse nue à Las Vegas, célébrissime sex-symbol des années 1950. (résumé éditeur)

Le ravissement de britney Spears  de Jean Rolin – éditions P.O.L

Faut-il prendre au sérieux les menaces d’enlèvement qu’un groupuscule islamiste fait peser sur Britney Spears ? Les services français (les meilleurs du monde) pensent que oui. Certes, l’agent qu’ils enverront à Los Angeles pour suivre cette affaire présente quelques handicaps – il ne sait pas conduire, fume dans les lieux publics, ignore presque tout du show-business et manifeste une tendance à la neurasthénie –, mais il fera de son mieux pour les surmonter, consultant sans se lasser les sites spécialisés, s’accointant avec des paparazzis, fréquentant les boutiques de Rodeo Drive ou les bars de Sunset Boulevard, jusqu’à devenir à son tour un spécialiste incontesté tant de Britney elle-même que des transports en commun de Los Angeles. Il n’en échouera pas moins dans sa mission, et c’est de son exil au Tadjikistan, près de la frontière chinoise, qu’il nous adresse ce récit désabusé de ses mésaventures en Californie.  (résumé éditeur)

Même les chiens de Jon McGregor – éditions Christian  Bourgois

Dans une ville du nord de l’Angleterre, peu après Noël, un homme est retrouvé mort dans son appartement. Une enquête est aussitôt ouverte, rythmée par les voix de ses amis – tous des toxicomanes qu’il hébergeait en échange de menus services -, décidés à l’accompagner jusqu’au bout et à comprendre comment il a pu se retrouver seul, à court de vivres. Au fil des squats et des ruelles, ils lui rendent un dernier hommage, se remémorant leurs souvenirs avec lui, ainsi que leurs propres trajectoires. Intense, exaltant, autant animé par l’espoir que par la colère, Même les chiens est une exploration intime des marges de la société, à la lumière de sentiments d’amour, de perte, de désespoir et d’un éclair de rédemption. (résumé éditeur)

Freedom de Jonathan Franzen – éditions de l’Olivier

Patty sera la femme idéale, c’est décidé. Mère parfaite, épouse aimante et dévouée, cette ex-basketteuse a fait, en l’épousant, le bonheur de Walter Berglund, de St. Paul (Minnesota). En devenant madame Berglund, Patty a renoncé à son goût pour les bad boys, à commencer par Richard Katz, un rocker dylanien qui se trouve être aussi le meilleur ami de Walter. (résumé éditeur)

Publicités
12 commentaires leave one →
  1. 25 août 2011 15 h 56 min

    Hey, merci de me citer, c’est gentil ça !! Tu verras par contre que je suis pas trop branchée rentrée littéraire… J’ai bien noté le Franzen et puis le Carrère, pour le reste, j’attends que le soufflé retombe un peu.

    • 25 août 2011 16 h 04 min

      J’ai lu ton article à ce sujet et je te rejoins sur beaucoup de point. Le Carrère, j’attends d’en savoir plus (même si je n’ai jamais été déçu par cet auteur) car le sujet me semble assez spécifique.

  2. Yspaddaden permalink
    25 août 2011 22 h 21 min

    Qu’est-ce que j’aimerais faire une liste et m’y tenir… En tout cas, nous avons le Franzen en commun (merci My Boox…) et quelques partenariats News Book qui comblent ma curiosité. Mais il ne faut certainement pas que je mette un pied en librairie en ce moment, ça serait fatal !

    • 26 août 2011 10 h 49 min

      Régulierement je me dis « plus d’achat avant d’avoir fait decendre ma PAL » mais étant d’une faiblesse rare devant une librairie mes bonnes résolutions ne font pas long feux.

  3. 26 août 2011 9 h 23 min

    Très sympa cette petite liste! 😀 Parfait pour préparer la rentrée littéraire… Moi aussi j’espère découvrir des nouveautés, j’aimerais également faire les expos, les musées… Bisous!

    • 26 août 2011 10 h 51 min

      J’espère que tu nous ferra partager tout cela sur ton blog ! Bisous

  4. 26 août 2011 22 h 38 min

    Merci pour cette présentation. Je vais me laisser tenter par freedom… Bon WE.

  5. 26 août 2011 23 h 20 min

    Profitez de la rentrée! C´est la fin des vacances mais on recommence le quotidien. Je me souviens d´avoir aimé ce moment de l´année
    Bisous et merci pour la visite
    Elisa, en Argentine

    • 27 août 2011 15 h 19 min

      J’aime partir en vacances lorsque tout le monde rentre, ce sentiment d’échapper un peu plus au quotidien, je pars donc debut septembre et ma revient en pleine forme pour reprendre le boulot.

  6. 29 août 2011 8 h 38 min

    J’ai « Freedom » sur ma PAL et « Room » devrait bientôt y atterrir aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :