Skip to content

bête à huit pattes… et même pas peur !

9 novembre 2011

espace

J’ai peur des araignées, je peux admirer (de loin) une jolie épeire, araignée d’extérieur, mais perds toute contenance devant une araignée noire, vous savez celle qui rentre dans les maisons et qui vous surprend bien posée sur le mur, dans un coin ou au milieu du couloir. Je reste figée incapable de la faire fuir et intimement convaincue qu’elle va filer se cacher si je bouge, se mettre à courir partout si je continue à respirer ! Je ne hurle pas mais sens des frissons me parcourir, c’est une peur irrationnelle, je le sais bien que ce sont des bêtes inoffensives, mais face à l’animal toute rationalité me fait défaut .

espace

Lorsque j’ai entendu parler de l’exposition Au fil des araignées du 5 octobre 2011 au 2 juillet 2012 au Jardin des plantes j’ai eu le reflexe de me dire : Non, jamais je n’y mettrai les pieds, le trip je me mets face à mes peurs très peu pour moi. Puis je me suis renseignée, et j’ai découvert que c’était peut-être un moyen de découvrir un animal qui m’est inconnu.

espace

C’est accompagnée de Florence une amie également tétanisée par les araignées que j’y suis allée et quand je dis tétanisée je ne rigole pas ! Si je vous racontai ces mésaventures d’araignées vous comprendriez ! C’est motivées et armées de courage que nous sommes entrées dans l’expo et je dois vous dire que nous en sommes ressorties ravies.

 Espace

Soyons clair, les araignées ne vont pas devenir mes meilleures amies mais j’ai découvert pleins de choses qui « démystifient » la bête. L’agencement de l’exposition respecte vraiment les personnes susceptibles d’avoir peur. Lorsque l’on risque d’être effrayé (film, araignée vivante,…) un panneau identifiable le précise, explique clairement ce que l’on va voir et il faut ensuite entrer dans un « œuf » pour voir, impossible d’être surpris.

 espace

Entre photographies, films, objets ethnographiques et artistiques, maquettes nous découvrons une espèce animale riche et très variée. Les présentations sont très ludiques, il faut allumer des lumières pour mettre en valeur des parties de l’araignée, plonger sa main dans un trou pour sentir la texture d’une mygale (une drôle de texture entre le pyjama en pilou et la serviette éponge), écouter des textes sur des bornes auditives…

 espace

L’exposition se divise en 3 grands axes :

Qu’est-ce qui définit une araignée ?

Les araignées vivantes et leur mode de vie.

Les araignées et la recherche.

 esapce

Certaines peurs sont mises à mal, non une araignée n’est pas une affreuse bête velue, agressive et qui vit sur une toile poussiéreuse. Nous avons découvert de magnifiques photographies ainsi que des araignées de couleurs vives, aussi belles que des insectes. Nous découvrons aussi que c’est une maman très attentionnée et que si parfois elle mange son conjoint c’est par erreur….oup’s ! Nous apprenons surtout qu’un monde sans araignée se résumerait à un monde irrespirable, hanté de moucherons, mouches et milliers d’autres insectes volants. Je dois toutefois avouer que le film sur la finesse et la subtilité gustative de la mygale grillée m’a laissé sur ma faim.

L’exposition se clôture sur le rôle de l’araignée dans la science et notamment les exploitations possibles de son fil qui ouvre des portes dans les domaines de l’armée, la médecine,….

espace

Muséum national d ’Histoire naturelle – Grande Galerie de l ’Évolution
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire – Paris Ve

Horaires : de 10h à 18h, tous les jours, sauf le mardi et le 1er mai.
Tarifs : 9€ adulte, 7€ enfant
(billet couplé avec la visite de la Grande Galerie de l ’Évolution).

espace

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 14 novembre 2011 15 h 04 min

    Hum ça a l’air très intéressant cette expo. Merci pour l’info Delphine, d’autant que moi non plus je ne suis pas une grande fan des araignées et que pourtant elles m’attirent et me fascinent. Un peu comme les serpents et je sais que je suis loin d’être la seule.

    J’en profite pour te signaler que je t’ai invitée samedi dernier à participer au petit tag du portrait chinois (intitulé « si j’étais » deuxième article sur mon blog). Je pense que tu ne l’as pas vu mais si le coeur t’en dit. Ne te force pas non plus ;-)…
    A très bientôt

    • 14 novembre 2011 15 h 11 min

      Cette exposition est vraiment bien faite et permet d’avoir un autre regard sur les araignées, si tu peux n’hésites pas à y aller (il y a beaucoup de queue mais tu peux acheter un billet coupe-file sur internet).

      Je n’avais pas vu ton tag, je files voir cela ! Merci d’avoir pensé à moi.

Trackbacks

  1. Musicomusée : Une araignée dans la contrebasse « Mes petites idées
  2. Séléné l’araignée ou comment changer d’avis sur les araignées ? de Céline Lamour-Crochet et Laure Phélipon « Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :