Skip to content

Et si j’étais…. portrait chinois

18 novembre 2011

Ce petit jeu à pas mal tourné sur les blogs, à mon tour de m’y coller à la demande de Luzycalor.

 Si j’étais une planète ?

Je serai Saturne et je frimerai avec mes jolis anneaux

Si j’étais une friandise ?

Je serai un marron glacé, un de mes péchés mignons

 Si j’étais un objet technologique ?

Sans hésiter : je serai une liseuse

Si j’étais un opéra ?

Je serai Carmen de Bizet

Si j’étais un moyen de transport ?

Je serai la marche à pied, écolo, bon pour le moral et la santé et le meilleur moyen de revasser tout en avançant.

 Si j’étais un péché capital ?

Je serai la paresse

Si j’étais une attraction foraine ?

Je serai un labyrinthe de verre et miroir

 Si j’étais un tableau ?

Je serai le Le Rat de bibliothèque de Carl Spitzweg

 Si j’étais une matière à l’école ?

Je serai l’histoire, mes meilleurs souvenirs avec un professeur passionné et passionnant.

 Si j’étais un personnage de dessin animé ?

Je serai Jiminy Cricket

espace

Prend le relai qui veut et j’invite personnellement Delphine à y répondre.

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. 18 novembre 2011 16 h 32 min

    l’histoire : beaucoup trop de dates

    Jiminy Cricket : beaucoup trop de conscience!!lol!

  2. 18 novembre 2011 17 h 01 min

    Marron glacé, j’adore! En plus c’est de saison. Tu as essayé la glace Bertillon aux marrons glacés? une tuerie je te dis!
    Ton péché, c’est la paresse? Pas tant que cela sinon tu ne serais pas là 😉 La paresse ça me rappelle la représentation qu’en faisait « Seven » de Fincher, rien que d’y penser ça me fait froid dans le dos. Sinon merci de t’être prêtée à ce petit jeu amusant et…instructif pour mieux se connaître.

    • 18 novembre 2011 17 h 05 min

      Je ne l’ai pas testé mais maintenant que je sais que cette maison fabrique une glace aux marrons glacés je vais tenter d’y remedier au plus vite !
      Pour la Paresse je l’imagine plutôt version chat : lovée sous ma couette avec des livres, la représentation de la paresse part Fincher est effectivement glaçante.
      Merci à toi d’avoir pensé à moi !

  3. 18 novembre 2011 17 h 28 min

    Et moi je suis une inculte : c’est quoi la version de la paresse version Ficher? 😉

    • 18 novembre 2011 17 h 34 min

      David Fincher représente dans son film Seven la paresse par un homme qui est resté allongé sur un lit pendant un an. Le tueur l’a attaché afin qu’il ne puisse bouger et lui administrait des médicaments pour que les maladies survenues suite à sa malnutrition ne le tuent pas. Il a fini par se manger la langue. Lorsque les enquêteurs le trouve l’appartement est plein de petits sapins desodorisants qui pendent au plafond afin de masquer les odeurs. C’est une des scènes assez forte du film, sursaut garanti !

  4. 18 novembre 2011 23 h 19 min

    Si tu etait une attraction foraine tu me filerai des angoisses 😀

  5. 22 novembre 2011 20 h 37 min

    Ton portrait chinois n’est pas banal mais il m’a donné une envie irrésistible de marrons glacés.

    • 23 novembre 2011 11 h 40 min

      Pour l’instant je resiste; je les regarde en vitrine des chocolatries comme pour mieux les savourer lorsque je craquerai (ce qui ne devrai pas tarder !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :