Skip to content

Blue Jay Way de Fabrice Colin

2 février 2012

Julien est un jeune franco-américain qui peine à surmonter la mort de son père dans l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone lors des attentats du 11 septembre 2001 et une rupture difficile. Carolyn Gerritsen, célèbre romancière dont il a étudié les écrits et devenue une amie, lui propose de devenir le professeur de français de son fils Ryan qui vit à Los Angeles chez son ex-mari, Larry Winters un célèbre producteur. L’occasion pour Julien de changer d’air à moindre frais.
Julien s’installe à Blue Jay Way, magnifique villa dans les quartiers résidentiels des hauteurs de LA.  Blue Jay Way, cette maison incroyable accrochée sur une colline et dominant la ville, que l’on pourrait prendre pour un havre de calme et de sérénité est en fait une arche de Noé habitée de parasites trainant leurs carcasses du salon au jacuzzi puis de la piscine à la cuisine et disparaissant de long moment.
Ryan et ses amis, entre nuit de défonce, journée de sommeil et discussion, où chacun semblent murés dans son propre monde, végètent ainsi. Cette maison habitée simultanément par Ryan et ses amis, Julien, Ashley la très jeune épouse de Larry et accueillantde façon sporadique Curtis l’avocat de Ryan et Larry semble être la seule chose qui tienne debout.

Face au peu d’envie de Ryan de perfectionner son français Julien a beaucoup de temps pour lui. Il vivote, laisse le temps filer. Il se rapproche d’Ashley et devient son amant, une relation amoureuse se noue entre eux. Il culpabilise de cette relation et en même temps n’arrive pas à y mettre un terme. Très vite des faits étranges vont survenir, et lorsqu’Ashley disparait l’angoisse ne le lâche plus. Commence alors une succession de faits donnant l’impression à Julien d’être dans un train vers l’enfer, morts violentes, manipulations, mensonges. Chacun devient suspect, coupable, victime, Julien ne sait plus très bien, une chose est sure il faut qu’il trouve… avant de perdre la raison.

Le procédé narratif  alterne chapitre sur la situation de Julien, la disparition d’Ashley, et l’histoire passé de deux personnages : Scott et Jacob. Scott est un enfant sadique et manipulateur, Jacob est lui un enfant souffrant de grave trouble psychiatrique et de retard mental. On suit les trois histoires indépendamment en attendant avec angoisse le moment où elles vont se rejoindre.

Julien est un héros parfois antipathique, il semble subir les événements et l’on a envie de lui crier Bouges-toi ! Sois combattif ! Il est anesthésié comme s’il n’arrivait pas à concevoir que cette maison n’est pas le havre de paix auquel elle ressemble. En même temps ses états d’âme le rendent attachant.
L’auteur mêle fiction et réalité, la maison est visitée par des personnages réels. Des stars du cinéma et du show business se pressent aux fêtes organisées à Blue Jay Way. J’ai ri à l’évocation d’un Sean Peen agressif et aviné prêt à en découdre tel un coq au combat.

Ce livre m’a littéralement happé ! Fiction, réalité, complot, l’auteur prend un malin plaisir à promener son lecteur, à le faire douter et ça marche !

Ce livre est le premier thriller de Fabrice Colin et bien voila une entrée fracassante dans le petit cercle des auteurs de thriller français !

espace

Blue Jay Way sera disponible en librairie à partir du 16 février 2012.

Je remercie chaleureusement les éditions Sonatine et l’auteur pour l’envoi et la découverte de ce livre.

espace

Blue Jay Way de Fabrice Colin

Editeur : Sonatine

ISBN : 978-2-35584-107-1

Pages : 480

Prix : 22.30 €

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :