Aller au contenu principal

Jeu – concours : Une photographie, un livre – Les résultats

4 juillet 2012

Tout d’abord merci au participants et tout particulièrement à Delphine qui a trouvé  7 livres sur 9, Dylan qui a trouvé 2 livres sur 9 et La Raffinerie qui a trouvé 7 livres sur 9.

Delphine Et La Raffinerie vous gagnez donc ce jeu ! Envoyez-moi votre adresse postale afin que je vous fasse parvenir une surprise !

Voici donc les réponses, les deux points communs étant Paris et le polar.

espaca

Livre 1 : Meurtre pour mémoire de Didier Daeninckx

L’indice : Le carrefour Richelieu-Drouot est un des lieux de passage de la manifestation algérienne du 17 octobre 1961

Lorsque l’étudiant Bernard Thiraud est abattu à Toulouse, sa mort brutale fait ressurgir celle de son père, décédé d’une balle dans la tête lors de la manifestation algérienne du 17 octobre 1961. La mort du professeur d’histoire, qui était à l’époque totalement passée inaperçue, pose vingt ans plus tard un certain nombre de questions. Sa liquidation avait-elle été l’oeuvre de barbouzes chargées de nettoyer le paysage politique ? Était-ce une affaire de “porteur de valise” ? Une simple bavure ? Quel lien établir avec l’assassinat du fils ? Ce dernier aurait-il fourré le nez dans les affaires de son père et découvert une partie du trésor de guerre du F.L.N. ? L’inspecteur Cadin se heurte à la difficulté de remuer un dossier “classé sans suite”. (résumé éditeur)

espace

Livre 2 : Quai de la Rapée de Michel Gastine

L’indice : Tout simplement le Quai de la Rapée

Un homme et une femme refroidis se retrouvent à la morgue. Ce n’est peut-être pas un hasard. Tout compte fait, le meilleur stupéfiant reste encore l’amour. (résumé éditeur)

espace

espace

Livre 3 : Quai des enfers de Ingrid Astier

L’indice : La brigade fluviale parisienne

Paris, l’hiver. Noël s’approche avec l’évidence d’un spectre. Au cœur de la nuit, une barque glisse sur la Seine, découverte par la Brigade fluviale à l’escale du quai des Orfèvres. À l’intérieur, un cadavre de femme, sans identité. Sur elle, la carte de visite d’un parfumeur réputé. Une première dans l’histoire de la Brigade criminelle, qui prend en main l’enquête, Jo Desprez en tête. Mais quel esprit malade peut s’en prendre à la Seine ? Qui peut vouloir lacérer ce romantisme universel ? Exit les bateaux-mouches et les promenades. Le tueur sème la psychose : celle des naufrages sanglants. Désormais, son ombre ne quittera plus le fleuve. S’amorce alors une longue descente funèbre qui délivre des secrets à tiroirs. Jusqu’à la nuit, la nuit totale, celle où se cache le meurtrier. Pour le trouver, nul ne devra redouter les plongées. À chacun d’affronter ses noyades. (résumé éditeur)

espace

Livre 4 : Les brouillards de la butte de Patrick Pécherot

L’indice : La basilique du Sacré Coeur au sommet de la butte Montmartre

“Le silence s’est installé. Épais. Seulement troublé par le bruit du vent qui charriait des bourrasques de neige. Le jour allait se lever sur Montmartre, et par-dessus l’odeur de charogne, commençait à peser celle des emmerdements qui s’amoncelaient à l’horizon.” Ce n’est pas tous les jours que des malfrats tombent sur un macchabée en ouvrant un coffre-fort. Quatrième couteau d’une bande d’illégalistes qui ressemblent à s’y méprendre à un trio de Pieds Nickelés, le narrateur a un credo : puisque la propriété c’est le vol, autant se faire brigand. Si la mode est passée, elle garde ses adeptes. D’ailleurs, ils ne pillent pas, ils récupèrent, nuance ! Entre André Breton, Antonin Artaud et la Goulue, les aventures de l’apprenti gangster ne manquent pas de panache… (résumé éditeur)

espace

Livre 5 : Babel-Ville de Joseph Bialot

L’indice : Belleville

Belleville ! Belleville-taudis, Belleville-temps-des-cerises, Belleville-ghetto, Babel-ville. Belleville qui s’écroule, s’émiette, s’accroche. Belleville qui crève sous les assauts des bulldozers. Maisonnettes rasées, jardinets retournés, rues effacées, c’est maintenant Belleville-béton-crasse-et-confort-confondus qui mène la danse. (résumé éditeur)

éspace

Livre 6 : Les yeux des morts de Elsa Marpeau

L’indice : L’hôpital Lariboissière, lieu du crime.

« Une grille, trois marches – l’entrée des urgences. Entassés dans le hall, des gens assis sur des bancs en fer attendent leur admission. A l’intérieur, les tumeurs qui dévorent, les virus qui s’étendent, les artères bouchées ». Et puis, les meurtres. Que représentent deux morts de plus dans cette guerre quotidienne, dissimulée derrière les murs de l’hôpital ? Rien, sauf pour Gabriel Ilinski, le technicien de scènes de crime appelé sur les lieux. II est le seul à ne plus pouvoir les oublier. Tout, y compris son amour pour Louise, un médecin, le ramène à l’hôpital Lariboisière. Jusqu’à se faire admettre lui-même aux urgences pour mener son enquête à l’intérieur du cœur souffrant de la ville…(résumé éditeur)

espace

Livre 7 : Les caves du Majestic de Georges Simenon

L’indice : les Champs Élysées

Il y a le Paris de l’opulence et des raffinements délicats. Il y a celui des petits matins blêmes et des couples éreintés. Prosper Donge, employé d’un palace situé sur les Champs-Élysées, trouve de bon matin le cadavre d’une cliente tassé dans l’une des quatre-vingt-douze armoires métalliques du vestiaire. Cette jeune Américaine aurait été étranglée alors que le mari était absent pour affaires. Que faisait-elle là ? Maigret découvre alors pour les besoins de l’enquête un monde à part fait de coulisses et de pièces cachées; un monde avec ses codes et ses drames où s’affairent des anonymes et où la richesse extrême côtoie la précarité, la fatigue et le travail de ceux qui, dans l’ombre, servent, regardent, ressentent et n’en pensent pas moins… (résumé éditeur)

esace

Livre 8 : Le commissaire n’aime point les vers de Georges Flipo

L’indice : L’académie Française

La commissaire Viviane Lancier n’est pas du genre poète, mais la voici condamnée à se passionner pour Baudelaire : un sonnet torride dont il serait l’auteur se transforme en serial killer, envoyant à la morgue ceux qui s’y intéressent.
Flanquée de son ingénu lieutenant, Viviane Lancier plonge dans une enquête où semblent la narguer les morts, les survivants et même les revenants. (résumé éditeur)

espace

Livre 9 : Le salon du prêt-à-saigner de Joseph Bialot

L’indice : Rue du sentier, quartier connu pour ses ateliers de confection

Le Sentier est un beau quartier. On y rencontre des stylistes, des commerçants, des putains, à tous les coins de rue et même, parfois, un tueur. Un tueur qui aime, qui adore la mode et qui la coupe et la façonne au ciseau électrique ou… au rasoir. (résumé éditeur)

3 commentaires leave one →
  1. 5 juillet 2012 6 h 40 min

    ouf, les réponses !
    parce qu’à part Paris, je n’avais rien reconnu, il y a plein d’endroits que je ne connais qu’à peine de nom.

  2. 5 juillet 2012 7 h 42 min

    J’avais reconnu les lieux, mais pour trouver les livres, chapeau (surement parce que j’en ai lu aucun :p)
    En tout cas jolie idée de concours !

    • 5 juillet 2012 18 h 22 min

      Merci Rose, j’en organise un autre pour la rentrée en septembre sur un thème plus « large » que le polar.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :