Skip to content

Inspirations d’actualités #9

11 novembre 2012

Une parenthèse de lecture dans le tourbillon de l’actualité.

Semaine du 05 au 11 novembre 2012

♦ Les présidentielles US sont l’occasion de se plonger au cœur d’une campagne politique en lisant América América de Ethan Canin.

espace

♦ L’arrestation et l’extradition de la militante basque Aurore Martin en Espagne, pour en savoir plus sur l’ETA : ETA, Histoire secrète d’une guerre de cent ans de Jacques Massey.

Cette enquête évoque cinquante ans d’affrontements pour l’indépendance du Pays basque depuis la création du groupe ETA en 1959. Un livre d’actualité qui révèle le fonctionnement de la dernière organisation indépendantiste d’Europe continuant à justifier, en 2010, la lutte armée. Engagés dans un combat qui prend l’allure d’une guerre de cent ans, les etarras s’opposent à deux États, l’Espagne et la France, qui ont renforcé la coopération antiterroriste à un point tel que leurs services de sécurité mènent aujourd’hui ensemble une lutte toujours plus efficace. Ce livre décrit l’histoire de cette relation. Avec des informations inédites à l’appui. Et une question majeure: pourquoi les négociations de paix engagées à plusieurs reprises n’ont-elles jamais abouti ? (résumé éditeur)

espace

♦ Lundi à la veille du match PSG-Zagreg des supporteurs se sont violement affronté place de la Bastille. Encore une fois une minorité bas de plafond nuit à un sport régulièrement dans la tourmente. Mais le football ce n’est pas que cela comme le prouve l’amusant et instructif Donqui Foot, dictionnaire rock, historique et politique du football de Hubert Artus.

Le Donqui Foot passe en revue tout ce qui relie l’histoire du ballon rond à l’Histoire des hommes, depuis le jour où les premières règles en furent posées. Grâce à de multiples entrées, il illustre les trois siècles que le football a traversés : le XIXe, celui du « people’s game » aristocratique, devenu sport ouvrier et populaire ; le XXe des footballs nationalistes qui évoluent en sports de masse mondialisés ; enfin, le XXIe du « foot business », cette discipline dont les outils, les équipements et la représentation sociale n’ont plus rien à voir avec les origines. De « Ajax » à « Zoff » en passant par « Maradona », « Best », « Cruyff », « OM », mais aussi par des prismes inattendus comme « Chaussure », « Cocaïne », « Eglise », « Entreprise », « Femmes», « FLN », « Ouvriers », « Palestine », « Syndicats » ou « Grève », ce dictionnaire aussi vulgarisé qu’érudit dessine l’histoire et la contre-histoire du football moderne : d’un perpétuel va-et-vient entre le pied et l’esprit, alliant enquêtes inédites et récits édifiants basés pour certains sur des entretiens rares (Michel Hidalgo ou Roger Lemerre), il rend compte des liens entre microcosme du terrain et macrocosme du monde. Et permet d’aborder les rapports que le ballon rond entretient avec les guerres, les luttes contre la colonisation et l’esclavage, les nationalismes, le racisme et l’antiracisme ; mais aussi avec le rock, les avancées technologiques, la science, les luttes salariales, ou encore avec la « pipolisation ». Qui se souvient de la courte guerre qui opposa le Honduras au Salvador à la suite d’un match de foot ? Qui connaît l’histoire d’Adidas ? L’itinéraire des footballeurs ouvriers de Sedan ? Le drame de Ray Kennedy, l’un des meilleurs footballeurs anglais ? Qui se rappelle Djamel Zidane, Salah Assad et l’épopée algérienne qui finit en tragédie ? Qui sait la vraie histoire de la conception d’un maillot ? Dans des articles précis et souvent originaux, le passionné revivra des instants connus, mais trouvera aussi cocasseries et informations inédites ; le profane, lui, découvrira un monde insoupçonné d’allégresses collectives, de tragédies et de légendes. (résumé éditeur)

espace

♦ La côte nord-est des Etats-Unis a été balayé par la tempëte Sandy 7 ans après l’ouragan Katrina qui dévasta La Nouvelle-Orléans point de départ du livre de Gilles Leroy : Zola Jackson.

Août 2005, delta du Mississippi : l’ouragan Katrina s’abat sur la Nouvelle-Orléans. Les digues cèdent sur le lac Ponchartrain et les quartiers modestes sont engloutis. La catastrophe touche de plein fouet la communauté noire. Tandis que ses voisins attendent des secours qui mettront des jours à arriver, l’institutrice Zola Jackson s’organise chez elle pour sa survie. L’eau continue de monter, inexorablement. Du ciel, les hélicoptères des télévisions filment la mort en direct. Réfugiée dans le grenier avec sa chienne Lady, Zola n’a peut-être pas dit son dernier mot. (résumé éditeur)

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 11 novembre 2012 10 h 26 min

    bonne idée de lier des livres avec l’actualité.
    je note ton dernier titre

  2. 17 novembre 2012 14 h 19 min

    je garde un très fort souvenir de Zola Jackson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :