Skip to content

Planète Serial Killers de Loetitia Nathan

7 décembre 2012

planete SKLe tueur en série fait peur et intrigue. Nous en connaissons souvent l’imagerie populaire qu’en ont fait le cinéma et les séries : un croque-mitaine à l’intelligence supérieur. Longtemps nous avons cru que ce phénomène était américain or il n’en est rien. L’évolution des techniques de police ont permis de découvrir qui sont ces hommes (et femmes), et d’ancrer ce type de personne dans la réalité loin de l’image fantasmagorique du cinéma. Nous découvrons dans ce livre qu’il y a quasiment autant de profil que de tueur, du père de famille intégré au marginal, d’une enfance carencée à une enfance privilégiée, du tueur « sophistiqué » à la brute épaisse…

L’auteur, Loetitia Nathan, est analyste à la Direction centrale de la Police judiciaire. Elle est une spécialiste des crimes en série. Elle présente ici le portrait de nombreux tueurs à travers le monde et prouve ainsi que les tueurs ne sont pas uniquement la conséquence des sociétés occidentales industrielles comme il est courant de le penser. Toutefois chaque cas est traité en quelques pages et j’aurais parfois préféré en savoir plus sur l’aspect psychologique des ces personnages plutôt que sur le détail de leurs agissements. L’auteur semble survoler le plus de tueur possible jusqu’à l’écœurement, elle nous livre ici une sorte de Who’s who du crime. Je n’ai pas trouvé beaucoup d’intérêt à ce livre, il est même dérangeant d’avoir l’impression de se promener dans une collection de tueur ! Si vous voulez lire des ouvrages sur ce thème je vous conseilles plutôt de lire les ouvrages de Stéphane Bourgoin.

espace

logo challenge  crime

espace

♦ Planète Serial Killers de Loetitia Nathan

Editeur : Nouveau Monde

ISBN : 978 2 36583 334 9

Parution : septembre 2012

Prix : 8 €

Pages : 296

Publicités
8 commentaires leave one →
  1. 7 décembre 2012 12 h 39 min

    Une Française analyste à la Direction centrale de la Police judiciaire, on aurait sûrement préféré qu’elle nous parle de Serial Killers français, plutôt que faire une énième anthologie de portraits de tueurs en série à travers le monde (J’aime bien ton expression de « Who’s who du crime !), « tous de seconde main, d’après ce que j’ai pu comprendre…

    • 7 décembre 2012 18 h 32 min

      effectivement, j’ai eu l’impression de lire un catalogue du pire ! Et je regrette qu’il y ai si peu de mot pour les victimes.

  2. saralaura permalink
    7 décembre 2012 12 h 45 min

    Une bonne idée pour qui veux sortir assez doux…

    • 7 décembre 2012 18 h 32 min

      Tu as dû t’emmêler un peu les pinceaux là Sara 😉

      • saralaura permalink
        7 décembre 2012 18 h 52 min

        Tu as raison j’ai laissé le mot clé. Je dois écrire « Bonne idée pour qui veux sortir du Noël Trop Doux »

Trackbacks

  1. Le crime n’a pas de frontière : les participations « Mes petites idées
  2. Le crime n’a pas frontière : les auteurs « Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :