Skip to content

Cent cinquante pulsations de Laurent Boyet

3 février 2013

lecture numerique banniere

espace

150 pulsationsCent cinquante pulsations, c’est le rythme cardiaque de Watson Epps à 10 heures de son exécution après 18 ans passé dans le couloir de la mort. Epps, instituteur noir, a assassiné Doug Brooks, le shérif de Clarksville.

Un shérif blanc, élu et respecté, gisant dans son sang et à coté de lui un noir tenant une arme : l’affaire est bouclée ! Au Texas un instituteur noir cela ne plait pas à tout le monde et ce n’est pas encore entré dans les mœurs : à son arrivé à l’école il sera d’ailleurs accompagné directement au cuisine, sa place « légitime » par le directeur avant qu’il ne se présente comme le nouvel instituteur. Cette scène à elle seule nous situe le cadre de haine, de ségrégation, d’incompréhension et de violence régnant à l »époque au Texas.

Eileen Brooks, la femme de Doug et son fils Justin traverse les États-Unis de Chicago à Huntsville, lieu de l’exécution. Justin attend depuis 18 ans d’assister à la mort de celui qui a tué son père, son héros. Ces heures confinées dans la voiture vont obliger Eileen et Justin à se parler. Il est temps de rétablir les faits, d’arrêter de se cacher même s’il faut pour cela briser les souvenirs.

De chapitre en chapitre le cœur de Watson s’emballe, la peur étreint, tenaille, brutalise. Il nous donne sa version de l’histoire et nous découvrons un récit intimiste et bouleversant. Ce court roman est captivant, l’alternance des points de vue permet une tension dans le récit. l’auteur nous livre Une histoire d’amour sacrificielle digne et émouvante.

espace

challenge BAC 2013

espace

challenge-170-grand format

espace

Cent cinquante pulsations de Laurent Boyet

Editeur : Numeriklivres

Format : ePub (sans DRM)

Parution : janvier 2013

Prix : 5,99 €

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. 3 février 2013 21 h 44 min

    merci beaucoup pour ce résumé si juste de mon roman. Vous en avez compris le message, le ciment et cela fait plaisir. Merci pour cette critique tellement touchante. C’est pour cela que j’écris, pour aller chercher toutes ces émotions chez le lecteur. Laurent Boyet

    • 3 février 2013 21 h 58 min

      Merci à vous pour ce commentaire touchant et pour vos écrits. Votre texte est beau, il touche, émeut et invite à réfléchir sur l’humain j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir.

Trackbacks

  1. Le challenge des 170 idées « Mes petites idées
  2. Le challenge petit Bac d’Enna « Mes petites idées
  3. Numériklivres récompense les chroniqueurs : opération Point Lire | Mes petites idées
  4. Top Ten Tuesday #13 : Les 10 raisons qui vous font aimer les ebooks et les liseuses | Mes petites idées
  5. Numeriklivres lance le calendrier de l’après ! | Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :