Aller au contenu principal

Genesis de Karin Slaughter

8 mai 2013

genesisMa première lecture d’un roman de Karin Slaughter, Triptyque, ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Voyons ci Genesis m’a réconcilié avec l’auteur, titre d’ailleurs quelque peu nébuleux et étrange, d’autant qu’une traduction du titre original Undone au sens de “détruites” aurait été très parlante.

A quelques kilomètres d’Atlanta, un couple renverse une femme. La femme, totalement nue, à surgi tel un animal sur la route. Son corps est décharné et marqué de nombreuses traces de sévices. Lorsque cette femme est transportée aux urgences elle croise le chemin de Faith Mitchell et Will Trent agents du GBI – Georgia Bureau of Investigation – succursale du FBI au niveau de l’état de Géorgie, présent dans le service des urgences après que Faith ait fait un malaise. L’état de cette femme leur indique que le lieu de la collision est surement proche du lieu où elle a été séquestrée et torturée. En retournant sur les lieux le cadavre d’une seconde femme sera découvert. Rapidement les agents se rendent compte que ces deux femmes sont les premières d’une série.

Rapidement Sara, médecin urgentiste ayant pris en charge la première femme s’immisce dans l’enquête. En tant qu’ancien médecin légiste et veuve du chef de la police d’un comté elle arrive à obtenir la légitimé pour intervenir dans le dossier au grand désarroi de Faith.

Nous sommes ici dans le schéma classique du thriller américain : un tueur particulièrement sadique et des flics « écorchés vifs » qui puisent dans leurs histoires et leurs vécus pour avancer. Nous échappons toutefois au cliché habituel du flic de base pataud et engoncé face à l’agent spécial droit dans ses bottes qui serre les dents en sauvant le monde. Ici Faith et Will présente des failles qui ont un enjeu important sur leurs travail, qui les fait patauger et se planter. Autre originalité, les victimes sont de vraies carnes ! On est loin des victimes dont on imagine la magnifique photo sur papier glacé entourée de la famille et des amis expliquant que ce sont les meilleures personnes au monde. Ici elles sont quasiment antipathiques ! Je me suis plus attachée aux histoires personnelles de Faith et Will qu’à l’avenir des victimes. Will souffre d’un handicap rarement vu développé pour un tel personnage. Le personnage de Sara est intéressant même si je l’ai trouvé plus caricaturale que les autres. Derrière son rôle de veuve forte et allant de l’avant elle est rongée par une haine consécutive à la mort de son mari et j’espère en découvrir plus à ce sujet dans Broken le nouvel opus de l’auteur.

Ce thriller ne démérite pas, l’intrigue tient la route, l’auteur est parfois un peu « bavarde » et ne laisse guère à son lecteur le loisir d’interpréter les intentions des personnages car tout est écrit ce qui est un peu regrettable. C’est le genre de thriller qui tient en haleine et fait vivre au lecteur une montée en puissance jusqu’au dénouement.

“C’est la première fois que je frappe un suspect. Il m’est arrivé de leur faire peur en leur faisant croire que j’en serais capable, mais je ne suis jamais passé à l’acte.

– Ma mère m’a souvent dit que la frontière était mince entre jamais et toujours.” il eut une expression perplexe, et Sara s’expliqua : “Si vous commettez une mauvaise action, c’est plus facile de recommencer la fois suivante, et plus encore celle d’après. Avant que vous ne vous en rendiez compte, c’est devenu une habitude et ça ne trouble plus votre conscience.”

Il la fixa des yeux, une minute entière, lui sembla-t-il.

Elle haussa les épaules. “C’est à vous de voir. Si vous n’avez pas envie de franchir cette ligne jaune, vous n’avez qu’à ne pas recommencer. Pour que ça ne soit jamais facile.” (page 480-481)

Karin SlaughterJe profite de cette chronique pour vous parler de Save the Libraries la fondation créée par Karin Slaughter en 2010 qui a pour but d’aider financièrement et d’empêcher la fermeture de bibliothèques municipales menacées par la crise économique et dont les subventions ont été supprimées dans de nombreux Etats américains. Elle a fait d’important dons sur ces droits d’auteurs et organise des repas et ventes de charités. Elle a été rejoint dans ce combat par de nombreux auteurs dont Lisa Gardner, Harlan Coben et Dennis Lehane.  Karin Slaughter lutte également contre la censure exercée à l’encontre des romans policiers par des lobbyistes conservateurs, liés aux Tea Parties du parti Républicain, en effet des lobbys réussissent à faire interdire la vente des romans présentant par exemple un positionnement pour le contrôle des armes, ou qui sont jugés trop violent. En 2011 ce sont 326 ouvrages qui ont été interdit.

Je remercie chaleureusement les éditions Le Livre de Poche pour l’envoi et la découverte de ce roman.

♦ Genesis de Karin Slaughter

Éditeur : Le Livre de Poche

ISBN : 978 2 253 16888 1

Parution : mars 2013

Pages : 663

Prix : 8,10 €

9 commentaires leave one →
  1. Virginie L permalink
    8 mai 2013 12 h 47 min

    J’aime beaucoup les livres de Karin Slaughter. Pour en savoir plus sur Sara il faut surtout lire les livres précédents 🙂 Sara et son mari (moi j’ai été affreusement déçue quand il est mort) sont des héros récurent depuis des années, pour mon plus grand bonheur.

    • 8 mai 2013 13 h 01 min

      Je vais devoir me plonger dans la série Grant County alors !

  2. 8 mai 2013 19 h 02 min

    Une heroïne qui porte mon nom!
    Des informations intéressants lesquels nous montrent une autre fois la manque de scrupules de certains politiques.
    Bisous.

    • 8 mai 2013 20 h 02 min

      Pourquoi parles-tu des politiques Sara ?

      • 8 mai 2013 23 h 28 min

        Pardon, je fais réference à l’iniciative de « Save the Libraries » et à l’actitude des lobbys liés au parti republicain americain. Ils vont même contre la culture pour arriver à ses objectives. Je me suis bien exprimée?
        Bon nuit, bisous.

        • 8 mai 2013 23 h 31 min

          Ah oui, je croyais que tu parlais du livre d’où mon incompréhension. Effectivement les lobbys ont partout un pouvoir important et souvent nuisible. Je t’embrasse.

  3. 8 mai 2013 21 h 34 min

    Je suis archi-fan de cette auteure ! Et ce tome était particulièrement réussi 🙂
    Je rejoins le com’ de Virginie L il faut que tu lises la première série ! d’abord parce qu’ils sont géniaux mais ça te permettra ainsi de mieux comprendre Sara 😉

    • 8 mai 2013 23 h 32 min

      Je suis en train de lire Broken dans le cadre d’un partenariat et j’ajoute le début de la série à ma PAL. Vous m’avez convaincu 😉

Trackbacks

  1. Broken de Karin Slaughter | Mes petites idées

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :