Skip to content

Zénith-hôtel de Oscar Coop-Phane

21 mai 2013

Coop-phane-zenithNanou est une prostituée, une pute de rue de celles qui attendent le client debout juchées sur talons hauts sur leurs bouts de bitume, de celles dont le client est aussi paumés qu’elles. Nanou travaille près de la place de Clichy, elle espère chaque jour gagner au moins le prix de la chambre de l’hôtel miteux dans lequel elle vie . Nanou souffre, tente de survivre jour après jour entre ses draps crasseux et les chiottes sur le palier.  Nanou est lucide. C’est avec cette lucidité sur elle-même et ses clients qu’elle nous parle. L’auteur nous livre des portraits touchant, triste et amusant des clients de Nanou. Ces « monsieur tout le monde » que l’on croise tous chaque jour dans la rue, dans le bus, au boulot qui cherche auprès de Nanou un peu de tendresse, du sexe, une écoute, de la chaleur. Ces hommes qui auprès de Nanou durant quelques minutes échappent à la vie, à leur femme, à leur soucis, à leur solitude. Chaque portrait est entrecoupé du ressenti de Nanou et l’on se rend compte que dans cette relation tarifée ce sont en fait deux solitudes qui s’affrontent. Ce roman est à la fois poisseux et lumineux, sec et tendre et ces antinomies sont possible grâce à l’écriture empathique de l’auteur.

Luc n’avait jamais eu de femme, il ne pouvait pas comprendre la grosse mélancolie que Pio avait au fond de l’estomac. Non, il ne la comprenait pas mais avait toujours été assez malin pour respecter la tristesse des autres. Il n’essayait pas de la sentir ou de la renifler, seulement il se mettait à genou devant elle comme il l’aurait fait pour une statue sacrée. Il comprenait qu’elle était plus forte  que lui, plus forte que Pio, cette tristesse. Le tout c’était de vivre avec comme une puce que l’on nourrit  de son propre sang. Elle vous ronge mais mieux vaut lui laisser boire quelques gouttes plutôt que de la chasser  et qu’elle vous bine jusqu’à l’os en guise de représailles. (page 81 – 82)

Zénith-hôtel de Oscar Coop-Phane

Éditeur : Finitude

ISBN : 978 2 36339 008 0

Parution : novembre 2012

Pages : 125

Prix : 13,50 €

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 22 mai 2013 20 h 04 min

    Un roman à avoir en compte lorsque je finisse les trois autres que j’ai pour lire! Mais je note ma belle amie, il me semble très intéressant, avec ces portraits de personages.
    merci comme toujours pour tes infos, bisous.
    Tu marches bien?

    • 22 mai 2013 20 h 16 min

      J’espère que tu auras l’occasion de le lire et qu’il te plaira. Je remarche parfaitement. Je t’embrasse.

Trackbacks

  1. Le challenge des 170 idées | Mes petites idées

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :