Skip to content

Le chêne et le citronnier de Antoine-Pierre Mariano – Partenariat avec les Editions Jacob-Duvernet

4 août 2013

4 lecteurs ont pu lire Le chêne et le citronnier de Antoine-Pierre Mariano dans le cadre du partenariat avec les Editions Jacob-Duvernet. Voici leurs ressentis, retrouver l’intégralité de leurs chroniques sur leurs blogs respectifs.

Le chêne et le citronnier, deux cultures, deux hommes, deux vies au travers d’une saga qui balaie le XXème siècle et ses plus grands séismes, de la boucherie de 14-18 au paroxysme de la Guerre froide !

Eugène, grand bourgeois, est né dans les brumes du Nord. José, lui, a vu le jour sous le soleil de la Méditerranée et connu très tôt l’exil pour fuir la misère. Les deux hommes traverseront les violences et les horreurs des deux guerres mondiales, les déchirements de la décolonisation et la confrontation tragique entre les deux blocs tout au long de la guerre froide. Ils seront les témoins des turbulences en Europe centrale et au Moyen Orient ainsi que de la lâcheté des hommes de pouvoir. Eugène y verra d’abord la main des communistes. José le fruit amer de la fatalité.

Les deux hommes se rencontreront à trois reprises tout au long de leur vie. Trois rencontres dues aux facéties du hasard, « le plus grand des artistes » a écrit Balzac. Mais trois rencontres qui changeront leurs vies.

Leur point commun ? L’un et l’autre garderont au fond d’eux-mêmes une rancune éternelle  envers ceux qui les ont fait naître, rancune qui ne s’éteindra qu’avec leur mort. (résumé éditeur)

le-chene-et-le-citronnier-jacob-duvernet-antoine-pierre-mariano-9782847244809

Delphine : « L’histoire croisée de José et Eugène est intéressante car elle traverse tout le vingtième siècle. (…) L’histoire contée est donc belle et réussie. il y a de l’amour, de la haine, des secrets, les grands faits marquants du vingtième siècle. L’auteur nous offre un beau voyage dans le temps à travers José et Eugène. Le seul petit bémol est l’écriture souvent répétitive de l’auteur. » L’intégralité de sa chronique ici.

Emma : « J’ai trouvé ce roman intéressant du point de vue historique même si la dernière partie a été plus difficile pour moi, la période de la Guerre d’Algérie ne m’étant pas familière. Du coup voir cette période du point de vue de José, qui a subi différentes étapes d’émigration, permet de mieux l’appréhender. José est le personnage que j’ai préféré, pour lui le principal est le bien être de sa famille pour laquelle il travaille sans compter. » L’intégralité de sa chronique ici.

Le zéro masqué : « L’histoire de ces deux hommes m’a assez étonnamment séduite (…) Bien que les rencontres des personnages soient un peu prévisibles dans leur temporalité, le roman sait tenir le lecteur en haleine grâce à des petites histoires parallèles. Je regrette cependant qu’aucun des deux personnages ne soient véritablement séduisant. » L’intégralité de sa chronique ici.

Olivier : « Ce roman est une radiographie parfaitement bien rendue de la société française du siècle dernier pour celles et ceux qui accordent à l’Histoire une certaine importance et analyse. Si on peut regretter parfois des moments anecdotiques et burlesques trop lourd, ce récit est prenant et l’image sociétal à deux faces (réussite par l’argent et réussite par le travail et le courage) de notre pays est parfaitement rendue.  » L’intégralité de sa chronique ici.

Je remercie chacun des lecteurs pour la qualité de leurs chroniques et Louis des Editions jacob-Duvernet pour notre collaboration.

One Comment leave one →
  1. 7 août 2013 0 h 48 min

    Très intéressant de lire les differentes opinions et une façon de seduire vers la lecture du livre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :