Skip to content

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng

22 mars 2016

1540-1Lydia est morte.

Lydia a 16 ans et gît au fond du Lac Middlewood, petite ville américaine proprette aux pelouses taillées au cordeau ou chacun semblent s’épanouir dans un environnement Idéal.  Lydia est la fille de James, professeur à l’université, et de Marylin mère au foyer. Lydia est morte : suicide, accident, crime ?

L’auteur nous plonge au sein de cette famille, elle brise les couches une par une. Tout d’abord le vernis de ce à quoi cette famille ressemble, puis le miroir de l’image qu’elle souhaite renvoyer, enfin elle nous dévoile l’histoire de chacun. Elle met au jour les doutes, les secrets, les déceptions, les rancœurs, la haine parfois, la honte aussi. L’auteur livre ici une fresque familiale et explore le malaise adolescent avec gravité.

Nous découvrons James, le père, d’origine chinoise issue d’une famille d’immigré pauvre. Nous sentons la difficulté de l’intégration, le racisme, la douleur d’être différent. James est professeur d’histoire Américaine, tel une vaine revanche sur ses origines et son milieu.

Marilyn, son épouse, mère de Lydia, Nath et Hanna a la triste vie d’une desperate housewife et regrette de n’avoir poursuivi ses études de médecine. Etude qu’elle a abandonné lorsqu’elle a rencontré James. James souhaitant ardemment entretenir sa femme ayant vécu la condition de sa propre mère comme une honte, celle-ci devant travailler comme femme de ménage pour compléter les maigres revenus de son mari.

Nath leur fils semble être le seul à avoir une vision lucide de la vie de Lydia. Ce fils qui tente de contenir une rage sourde et envahissante.

Si vous me suivez depuis longtemps vous savez que j’aime les livres au rythme lent, ces livres où les informations sont distillés petits à petits et que nous recoupons au détour d’une page et bien celui-ci correspond parfaitement à cette description !

Ce texte est fort, il marque son lecteur et nous renvoie tous à notre propre histoire et à nos choix.

Je remercie chaleureusement Babelio et les éditions Sonatine pour l’envoi et la découverte de ce livre.

♦ Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng

Editeur : Sonatine

Traduit de l’anglais par Fabrice Pointeau

ISBN : 978-2-35584-367-9

Parution : mars 2016

Prix : 19 €

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. 22 mars 2016 20 h 57 min

    J’ai déjà lu des commentaires sur la blogo et je l’ai noté (il me semble). Avec ton avis, je ne peux faire autrement

  2. 25 mars 2016 11 h 11 min

    C’est une lecture fort tentante !

  3. 25 mars 2016 19 h 13 min

    Je ne suis tres amateur de la litérature americaine mais il faut toujours être ouverte à tout, alors je note!
    Belle Pâque!

  4. 15 juin 2016 9 h 18 min

    Je fonce l’acheter, tu m’as donner envie de le lire!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :