Skip to content

La fabrique pornographique de Lisa Mandel

8 avril 2016

9782203095298_1_75Au vu du mot « pornographique » dans le titre je pense que le ratio visite versus lecture de cette chronique va être le plus faible depuis la naissance de ce blog ! Ami pornophage arrivé ici en cherchant du bandant, du foutre, du coquin, du salace je vais te décevoir, toutefois si tu aimes la BD reste !

Lisa Mandel met ici en dessin une enquête de Mathieu Trachman – Le travail pornographique, La Découverte, 2013 – auprès  des réalisateurs, producteurs, acteurs et actrices de films pornographiques. Loin de tout jugement, de tout misérabilisme ou stigmatisation nous suivons le parcours de Howard et Betty qui se lance dans le milieu.

Howard est vigile dans un grand magasin. Lorsqu’au salon de l’érotisme il rencontre Paméla star du porno amateur il se lance tel une groupie et lui fait par de son désir d’intégrer le milieu. Pamela lui propose sur le champ de participer au tournage d’une partouze ! Howard va alors rencontrer un producteur qui lui propose d’intégrer la cours des grands : le porno professionnel. Contrat conditionné au fait de ramener une petite nouvelle : voici Betty.

Betty, vendeuse, intègre le milieu et en découvre rapidement les us et travers : rémunération aléatoire,  elle est « gentiment » poussée à aller toujours plus loin, propositions douteuses….

Cette BD démonte pas mal d’idée reçue. Les actrices sont présentées consentantes, conscientes du milieu, lucides sur sa dureté et son cynisme sans en être des victimes. Elle aborde également le « double discours » des actrices et acteurs : d’un côté l’exubérance de faire ce métier par choix, par gout du sexe, par anticonformisme voir revendication, d’être heureux d’ainsi gagner de l’argent dans une ambiance potache et détendue et de l’autre un passif lourd à porter, des moments durs à vivre, la pression des producteurs et le sentiment d’être jetable des que le temps passe ou que le spectateur se lasse.

Le trait n’est pas vulgaire, il est même plutôt drôle par sa simplicité et son coté caricatural.

img96725-la-fabrique-pornographique-de-lisa-mandel-et-mathieu-trachman

♦ La fabrique pornographique de Lisa Mandel 

Editeur : Casterman

ISBN : 978-2-20309-529-8

Parution : février 2016

Prix : 12 €

6 commentaires leave one →
  1. 9 avril 2016 5 h 08 min

    Je ne suis pas lectrice de BD, donc pas forcément la cible a priori. Mais merci pour ce billet qui m’a donné envie de me diriger davantage vers ce genre. Et surtout vers ce genre de reportage graphique. Merci pour cette découverte.

    • 10 avril 2016 17 h 29 min

      je suis ravie de ton commentaire, donner l’envie de découvrir est une satisfaction. Cette BD fait partie de la collection Sociorama qui allie BD et socio sur différent thème (le monde du travail,…).

  2. 9 avril 2016 7 h 11 min

    Pourquoi pas. Le thème n’est pas inintéressant !

  3. 9 avril 2016 19 h 20 min

    Sujet hard, sans jeu de mot ou avec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :