Skip to content

Promenades littéraires dans Paris de Gilles Schlesser – photographie de Gilles Targat

20 mars 2017

Vies d’auteurs, inspirations, histoire de personnage, lieux emblématiques de l’édition, ce guide invite à la découverte de plus de 500 lieux « habités par les mots ». L’auteur propose 13 parcours parisien. Chaque parcours est représenté sur une carte puis chaque étape en un court paragraphe. Le livre est richement illustré par une importante iconographie et de nombreuses citations. Son format est parfait pour se glisser dans un sac et partir en ballade.

J’ai choisi de parcourir le livre sur le thème du polar, genre que j’affectionne particulièrement. Suivez-moi !

En route pour le quartier Palais-Royal – Opéra – Madeleine. Au 5 rue des petits champs nous imaginons Fiat Lux l’agence de détective privé de Nestor Burma, personnage crée en 1942 par Léo Malet. Au 22 du Richer nous croisons Fantomas (Les souliers du morts – Pierre Souvestre et Marcel Allain – 1912). Continuons vers Saint-Germain-des-Prés et découvrons au 10 rue Dauphine le Chope du Pont-Neuf, bistrot où vient déjeuner Maigret. C’est le commissaire Massu, l’un des modèles de Maigret, qui fit connaitre ce lieu à Simenon. Traversons la Seine et arrêtons-nous à la Taverne Henri IV, 13 Place du Pont-Neuf. Il s’agit du Tabac Henri IV dans L’écluse N°1 de Simenon. Impossible de faire l’impasse sur le 36 quai des Orfèvres, bureau de Maigret.

Changeons de style au 1 rue Saint-Martin, appartement-bureau d’Eugène Tarpon, ancien gendarme devenu détective dans Morgue pleine et Que d’os de Jean-Patrick manchette. Nous retrouvons Simenon au 21 place des Vosges, où dit-on, il croisait chaque jour le docteur Paul Maigret. Suivons-le jusqu’au 232 boulevard Raspail à l’hôtel Aiglon où il rédigea La Tête d’un Homme en février 1931. Allons vers Montparnasse, au 33 rue Blomet découvrir où San Antonio fit demeurer Berurier et sa femme dans Des gueules d’enterrement en 1957.

Filons maintenant vers République découvrir le lieu de naissance de Gaston Leroux créateur du talentueux Joseph Rouletabille. Arrêtons-nous au 132 boulevard Richard-Lenoir, peut-être verrons-nous Maigret à la fenêtre. Au 125 rue Saint-Fargeau est caché le corps de l’encaisseur Bernard assassiné par Fantomas. Dans la très chic rue Crevaux, au numéro 8, Maurice Leblanc donna naissance à Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur.

Ce livre invite à la découverte et aux ballades le nez en l’air. Et vous quel est votre circuit littéraire ?

Je remercie chaleureusement les éditions Parigramme et Babelio pour l’envoi et la découverte de ce livre.

♦ Promenades littéraires dans Paris de Gilles Schlesser- photographie de Gilles Targat

Editeur : Parigramme

ISBN : 978-2-37395-010-6

Parution : février 2017

Pages : 283

Prix : 18,90 €

 

Advertisements
2 commentaires leave one →
  1. 21 mars 2017 9 h 37 min

    Celui-là je l’ai repéré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :