Aller au contenu principal

Une araignée, une réconciliation et un retour !

1 janvier 2018

Après, de nouveau, de long mois d’absence, le 1er janvier me semble un bon jour pour revenir mettre un petit coup de plume ici. Comme une manière de repartir du bon pied mais pas une résolution, bien que les résolutions ne soient que rarement tenues. En ce premier jour de l’année je vous présente mes meilleurs vœux de bonheur, joie et épanouissement. Depuis ma tentative de retour, à la même époque l’année dernière et qui avait durée 3 petits mois j’ai pensé plusieurs fois fermer ce blog. Souvent, d’un air résolu, j’accédai au bouton « supprimer le blog » de mon hébergeur mais était incapable de cliquer. Difficile de faire disparaître dix ans de chroniques, articles, commentaires,… Et en même temps une culpabilité à voir cet espace abandonné dans les méandres du web.

2017 a été une année riche et intense. J’ai passé de nombreuse semaines à Prague, ville qui me fascine depuis 10 ans. J’en parlais déjà ici. Mon téléphone est rempli de photo de cette ville sous toutes des coutures et toutes les saisons.

Concernant les lectures, beaucoup moins de livre lu que les années précédentes à mon grand regret mais une réconciliation et pas des moindres : un Fred Vargas fini, apprécié et m’ayant donné envie de lire d’autres titres de cet auteur : Quand sort la recluse. Lors de sa sortie L’homme à l’envers a fait le tour de ma famille et mes amis couvert d’éloges sans que j’arrive à passer les cinquante premières pages et cela malgré plusieurs tentatives. Les années ont filé et j’ai régulièrement tenté de me plonger dans un Vargas mais impossible sans vraiment pouvoir l’expliquer. Comme une certaine langueur à la lecture. Puis je découvre Quand sort la recluse dans mon kindle ! Celui-ci étant rattaché au compte de mon père je partage sa bibliothèque. Mon père étant un très gros lecteur je découvre régulièrement de nouveau titre au gré de ses achats. J’ai commencé Quand sort la recluse en me disant : tentons sur un malentendu…. Et bien quelle surprise !

Le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, qui d’habitude m’exaspère et dont je n’arrive pas à suivre le flou de la pensée m’a ici embarquée dans ses flots de pensées décousues, ses fameuses bulles gazeuses, et son flegme. Trois morts, tous les trois tués par du venin, celui de la recluse, une araignée qui se tapie dans les coins sombres, qui ne mord pas et dont le venin ne peut pas tuer un homme ! Adamsberg va entraîner son équipe dans une enquête au limite de la légalité. Ils vont se plonger dans une enquête trouvant son origine des décennies plus tôt et déterrer de nombreux crimes. Ce livre m’a également donné envie d’en savoir plus sur les reclu(e)s, ces personnes s’enfermant en solitaire dans une cellule ou un reclusoir. Leur seul lien avec le monde extérieur est un passe-plat par lequel sont transmis offrandes et nourritures.

2 romans, de style complètement diffèrent, évoquent l’emmurement et ils rejoignent ma wish-list :

L’évangile selon Satan de Patrick Graham, un polar dans lesquels les recluses sont présentes.

Du domaine des murmures de Carole Martinez, un roman évoquant la vie d’une recluse au Moyen Age.

2017 a également été une année riche en série ! De nombreuses découvertes à très vite aborder !

2 commentaires leave one →
  1. 2 janvier 2018 23 h 47 min

    Ravie de te retrouver. Ne ferme pas ton blogue, tes apparitions sont de petits rayons de soleil. La recluse : j’ai adoré

    • 3 janvier 2018 8 h 30 min

      Merci Zazy ! Ton commentaire me fait très plaisir et je suis ravie de te retrouver ici de nouveau. Quel Vargas me conseilles-tu pour continuer ma découverte de cet auteur ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :